Un livre pour faire de son accouchement un chemin initiatique

La grossesse et l’accouchement sont des moments riches et complexes dans lesquels nous avons besoin d’être éclairée, guidée et nourrie sur tant de plans et de points qu’il faut souvent plusieurs sources pour nous abreuver.

 

Etant donné que le temps est un ami précieux et malheureusement pas toujours disponible, il est intéressant d’être bien orienté vers les lectures qui seront le plus à même de nous apporter ce dont nous avons besoin. Et vu que chaque femme à des besoins différents dans sa vie et dans cette période qu’est la grossesse, il est important qu’elle ai a disposition un choix à la fois large et éclairé des différentes sources auxquelles elle peut s’abreuver.

 

Dans cette optique, cet article s’inscrit dans le carnaval d’article organisé par Sonia Duchesne du blog danse-prenatale.com sur le thème : « LE livre à lire pendant la grossesse. »

 

Le livre dont j’ai choisi de parler aujourd’hui est « un des livres » qui m’a le plus apporté pendant ma propre grossesse : Accouchement, naissance. Un chemin initiatique. 

Un ouvrage de la collection Naître et grandir des éditions Le souffle d’Or écrit par Martine Texier et préfacé par Michel Moss et Yves Mangeart.

 

 

Un livre à lire dès les 6 mois de grossesse et jusqu’à la veille de la naissance.

(Pour celle qui aurait envie de s’y mettre plus tôt, l’auteure à écrit un premier livre nommé “l’attente sacrée” portant davantage sur l’ensemble grossesse… Ca vaut le coup de lire les deux, parole de lectrice !)

Je le conseille vivement à toute femme désirant amener une dimension initiatique dans la perspective de son accouchement.

 

Martine Texier, professeur de Yoga et formatrice d’enseignants de Yoga, nous offre dans cet ouvrage une boite à outil pour être bien dans notre corps durant la grossesse et des clefs pour vivre au mieux notre accouchement et la naissance de notre enfant.

 

De la théorie à la pratique

 

Martine nous y dévoile des techniques à la fois simples, profondes et puissantes pour aller à la rencontre de notre corps de femme et de mère en devenir. Elle nous transmet également des réflexions et enseignements « haute voltige » pour aller au delà de nos peurs, entrer en contact avec notre potentiel de puissance créatrice et vivre cette naissance comme une profonde expérience initiatique. Que demander de plus ?

 

Aussi je vous encourage grandement à lire ce livre de manière détaillée pour pleinement bénéficier de la portée de son message et aussi de la multiplicité de ses exercices guidés !

 

Pour ma part, ses enseignements et méthodes viennent résonner en profondeur avec ma manière d’appréhender l’enfantement et d’accompagner les femmes dans la préparation et le vécu de ces expériences sacrées que sont l’accouchement et la naissance.

 

Je vous proposerai donc dans cet article un mariage entre l’essence de ce que nous propose Martine Texier et ma propre façon de m’en saisir et de l’expérimenter.

 

 

La dimension de passage

 

La vie est une succession d’étapes, de passages. Notre arrivée dans ce monde en est le premier. La mort en est le dernier. Notre vie toute entière sera ponctuée de petites étapes ou de grands passages dont celui de donner naissance, de laisser la vie naître au travers de nous.

 

L’importance du chemin

 

L’enfantement est un processus dont nous sommes actrice mais qui est aussi plus vaste que nous. Comme le disent certains sages, l’important n’est pas simplement le but, c’est aussi le chemin.

 

L’hyper médicalisation actuelle ne prend pas toujours en compte l’importance du chemin dans l’acte de donner naissance. Bien sûr, le fait que l’enfant naisse et entre dans la vie aérienne est un moment extraordinaire et c’est la destination de ce grand voyage qu’est l’accouchement. Mais le principe et la richesse du voyage est justement dans tout ce qui est vécu en chemin.

 

Offrons nous le cadeau de vivre notre grossesse pleinement à chaque étape, d’en vivre les cadeaux et les transformation tout le chemin durant. Offrons nous le cadeau de vivre notre accouchement comme une opportunité d’ouverture et de transcendance sans pareil et la naissance comme l’éclat du grand appel à la vie.

 

A la découverte de notre corps

 

Martine Texier nous emmène à la rencontre de notre corps. Une invitation à connaître de manière précise et ressentir de façon fine les zones clefs dans cette grande traversée qu’est la naissance.

 

Le bassin, l’utérus, le col, le vagin, le périnée : un espace complexe au carrefour physique et énergétique de notre corps dont les différentes zones correspondront aux différentes étapes de l’accouchement. La porte d’entrée du grand bassin, la porte du col de l’utérus, la porte de sortie qu’est le petit bassin et l’ouverture finale par le périnée.

 

Elle nous accompagne dans la découverte de ces zones de notre corps que nous ne connaissons que trop peu et qui sont pourtant les pièces maitresse du grand théâtre de la naissance. Elle nous invite à les percevoir comme une succession de portes à ouvrir tant sur le plan physique que sur le plan mental et énergétique.

 

Dans cette optique, elle nous propose toute une série de respiration, postures et mouvements. Des outils simples pour tonifier, ouvrir, fluidifier, entretenir la mobilité, trouver son centre et être connectée avec notre corps dans ce changement permanent. Des respirations pour se régénérer, réinvestir l’espace abdominal, trouver force et apaisement.

 

Ces pratiques sont destinées à amener plus de sérénité, plus de confiance en nous, en notre corps et dans le grand processus de la vie qu’est la naissance.

 

Elle nous amène à investir pleinement cette zone sacrée qui est notre base tant physique qu’énergétique. En effet, habiter cet espace du bas du ventre et du périnée nous reconnecte à notre énergie vitale, à notre centre de force, notre « haras » et à proposer ainsi à notre enfant un espace physique et énergétique d’autant plus propice à sa construction.

 

Connexion à la terre et au ciel

 

Dans la lignée de la pratique du yoga qu’elle enseigne depuis plus de trente ans, Martine Texier nous partage la richesse de se connecter à la Terre et au Ciel. Par la respiration et les visualisation, cette connexion à « l’au-delà de nous » permet de nous ressourcer en profondeur et d’être porté par la vie, par l’énergie.

 

Dans cette dynamique terre-ciel, l’auteur nous propose la pratique de la respiration de la vague : un flux qui parcours le corps de la terre vers le ciel (des pieds à la tête) à l’inspir et du ciel à la terre (de la tête au pied) à l’expir. Une respiration à la fois très simple et très puissante !

 

Je vous invite à le pratiquer autant que vous le souhaitez en accompagnant simplement le flux d’énergie qui circule librement et naturellement en nous et ce même si vous n’êtes ni enceinte, ni entrain d’accoucher d’ailleurs. Cela vous apportera apaisement, force, connexion spirituelle. Vous trouverez tout au long de son livre une série d’exercices et de postures divers et variés.

 

 

La vague et le rocher

 

Dans la thématique de « la vague », l’auteure évoque que pour se laisser aller à être pleinement la vague pendant notre accouchement (et ce même si la météo marine de notre accouchement annonce une tempête 😉 ) il est important que nous ressentions qu’il y a un rocher. Fixe et stable pendant la tempête, ce rocher sera un repère, une ressource.

 

Ce rocher, nous pouvons le développer en nous en contactant dans notre yoga cette sensation de profonde stabilité intérieure quelque soit les mouvements extérieurs, les perturbations et les sensations, aussi fortes soit-elles. Cette stabilité s’acquiert en ressentant notre centre et aussi en nous sentant porter par cette énergie Terre-Ciel qui nous traverse.

 

Ce rocher pendant l’accouchement peut aussi être incarné par notre accompagnant, le père (si tel est son choix d’être présent à la naissance). Au-delà des outils divers et variés qui sont à sa disposition, il est question ici de présence, d’être l’axe, le roc dans la tempête. D’être cette main posée, présente, sur laquelle on peut compter dans cette incroyable traversée qu’est l’accouchement, d’incarner le rocher, la stabilité, la présence.

 

 

La relaxation, un chemin initiatique

 

Apprendre le lâcher-prise, se laisser s’abandonner pour mieux traverser.

 

Il est dit qu’un accouchement réussi est la combinaison de la qualité des contractions et de la qualité de la détente entre les contractions. Pourtant, il ne nous est pas toujours facile si l’on n’en a pas l’habitude (ou si notre accouchement est d’une grande intensité) de nous laisser aller pleinement à la détente entre les contractions. Et c’est pourtant une clef capitale !

 

C’est aussi une invitation à l’instant présent. Etre pleinement dans l’expérience de la relaxation, de la détente sans penser à la contraction que l’on vient de vivre ni à celle à venir. Ici et maintenant, je respire, ici et maintenant, je me détends.

 

Apprendre ainsi à lâcher prise, c’est apprendre à se laisser aller, à s’abandonner pour mieux traverser. C’est ce même lâcher prise qui sera un acteur clef de notre production d’ocytocine, l’hormone de l’amour et du bonheur qui est aussi l’hormone de l’accouchement. C’est elle en effet qui permet à la fois des contractions de qualité mais aussi une profonde détente entre les contractions. Elle entraine aussi la sécrétion d’endorphine qui nous amène dans cet état intérieur second (notre « bulle ») et qui vient soulager naturellement notre perception de la douleur. Que la nature est bien faite !

 

Si seulement on lui laissait la possibilité de faire son œuvre et qu’on lui offrait les conditions optimales pour se mettre à l’œuvre ! La question des conditions favorables pour favoriser l’accouchement physiologique est un sujet très important à mes yeux et fera prochainement l’objet d’un article à part entière… 😉

 

Vers un accouchement sans peurs

 

Parce qu’elles sont souvent là et qu’elles peuvent être des résistances coriaces et entravantes, il est important de pouvoir connaître ses propres peurs, de les reconnaître et développer des outils pour les désamorcer.

 

C’est cela que nous offre Martine Texier dans un des chapitres de son ouvrage. Elle y développe des clefs pour aller vers un accouchement sans peur : l’acceptation, le retour en soi, l’enracinement, le contrôle des pensées, le stop des pensées, la présence, le fait de passer à l’action et d’être pleinement à ce qui entrain de se vivre, d’être présente à son corps, à son vécu et de plonger dans le grand processus.

 

 

La douleur

 

Ne pas la subir, ne pas résister, l’atténuer.

 

C’est aussi pour traverser et atténuer cette douleur que Martine Texier nous invite à pratiquer différentes respirations, relaxations et moyens de détente. Elle aborde dans son livre la dimension de l’enracinement, l’attitude de témoin, les différents niveaux de conscience et le fait de « sentir plutôt que de penser ».

 

Ce dernier élément est une clef capitale transmise par tous les praticiens engagés dans l’accompagnement de l’accouchement physiologique.

 

« Sentir plutôt que de penser », c’est lâcher notre mental, notre néocortex (centre cérébral de la réflexion, de l’intelligence, du contrôle) pour vivre l’accouchement en étant connecté à notre cerveau reptilien, primitif, C’est se laisser être instinctive, en plongeant dans la sensation et en ouvrant toujours davantage pour laisser le grand processus physiologique se faire. Car même s’il est important de connaître son corps, dans l’accouchement c’est le corps qui sait et pas la tête !

 

Vous trouverez aussi dans ce livre des moyens pour dépasser cette douleur et utiliser cette puissante énergie de l’accouchement au service de votre transformation intérieure. L’auteure vous invite à mettre en pratique toutes ces notions dans votre vie de tous les jours et notamment à s’entrainer avec les petites douleurs du quotidien.

 

Personnellement, mes séances de shiatsu maternité ou mes rendez-vous chez l’ostéopathe pour préparer le bassin à l’accouchement furent des occasions, parmi d’autres, d’apprivoiser ma manière de recevoir, de percevoir la douleur en me connectant à la respiration, en ouvrant, en diffusant et en ayant l’expérience corporelle que la douleur n’était pas forcément synonyme de souffrance.

 

 

Les respirations, nos alliées pendant l’accouchement

 

Au-delà des célèbres « respiration du petit chien », « respirez bloquez » et autres grands classiques des respirations de préparation à la naissance qui se centrent souvent sur la phase finale d’expulsion, Martine Texier nous propose des respirations tout au long du travail.

 

Elle nous indique des respirations propres à nous aider pendant les contractions (sa fameuse respiration de la vague). De nombreux exercices extrêmement bien développés dans son livre proposent des respirations tout à fait adaptées aux moments de détente entre les contractions (respirations abdominales, vaginales ou de l’utérus).

 

Que faire quand « ça nous dépasse » ?

 

Quand « ça nous dépasse » ou que l’on pense que l’on ne va pas « tenir le coup », des clefs sont encore là pour nous :

 

-La liaison à l’infini

Une pratique qui parlera aux adeptes de méditation.

Pour les autres, je ne peux que vous conseiller d’intégrer la pratique de la méditation dans votre vie, dans votre grossesse. En plus de tous les nombreux bienfaits que cela pourra vous procurer, cela vous permettra aussi d’avoir accès lors de votre accouchement à cette clef si puissante et qui est là, quoi qu’il arrive : celle de la « liaison à l’infini. »

 

-Trouver du sens

Le fait de donner du sens à ce grand processus qu’est l’accouchement permet de l’accueillir malgré les sensations et les difficultés. Comprendre le sens du travail, savoir que la douleur est là pour nous aider à ouvrir là où il y en a besoin, ressentir ce besoin d’aller vers une expansion de la conscience. Sentir de tout son être l’appel de la vie, l’arrivée de l’enfant. Tout cela donne du sens à ce qui nous arrive et ce sens nous donne la force de plonger et d’aller avec le courant. Appel à la vie.

 

L’accouchement : Une profonde expérience de transformation

 

L’intensité de la naissance nous offre une opportunité de transformation immense. Martine Texier nous amène à reconnaître l’intensité et le rythme des contractions comme des « puissants mouvements d’énergie qui bouleversent en profondeur l’état de la femme et l’aident à changer de niveau de conscience. »

 

Selon elle, « l’intensité de la naissance est donc une bénédiction : elle permet de passer d’un état ordinaire à un état « extra-ordinaire » : elle atteint à la dimension d’initiatrice de la Vie. » Cela nécessite de changer son regard et sa façon d’aborder l’accouchement et la naissance. Cela nous donne de quoi méditer.

 

Quelques mots pour conclure

 

Plus qu’un livre, « Accouchement, naissance, un chemin initiatique » est une véritable préparation à l’accouchement ! Tout au long de cet ouvrage, l’inspirante Martine Texier nous redonne les clefs pour être actrice de chaque étape du chemin vers la naissance de notre enfant.

 

Nous aurions aimé avoir un support audio pour se laisser guider dans les visualisations. A défaut, nous vous invitons à trouver une personne ressource qui puisse vous guider en lisant les exercices ou à vous enregistrer au préalable pour être votre propre guide…

 

A vous de vous en saisir en vous appropriant les différents exercices en fonction de ce qui nous convient. Car si ce livre et d’une grande richesse il est aussi d’une grande souplesse. Il ne s’agit pas ici d’une méthode figée à appliquer à la lettre. Chacun pourra venir y picorer ce qui lui plait.

Mais, si je peux vous donner un conseil, picorer autant que vous le pouvez 😉

 

Et si, avant de vous lancer dans la lecture, vous nous partagiez ce qui vous touche le plus dans cette vision de l’accouchement ?

 

Marie

 

 

 

 

 

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 6
    Partages

5 commentaires sur “Un livre pour faire de son accouchement un chemin initiatique”

  1. Bonjour Marie,
    ton article est très intéressant et donne envie de se plonger dans la lecture de ce livre 🙂
    Merci de nous faire partager tes impressions et ton expérience,
    Natacha

    1. Bonjour Natasha !

      Heureuse que les réflexions de cet article aient éveillé ton intérêt ! 🙂
      Cette période de vie est tellement précieuse et riche… C’est un vrai plaisir pour moi que d’écrire et d’oeuvrer à ce sujet !

      Bonne plongée dans la lecture 😉

  2. Marie,

    Je prends le temps de découvrir ton magnifique article !!!!! Merci mille fois. C’est un livre indispensables que j’ai lu au cours de mes 2 grossesses et qui m’a beaucoup apporté !
    Plein de belles choses à toi 😉

    1. Bonsoir Sonia,

      C’est un plaisir de participer à partager de si précieux outils et messages afin qu’ils puissent être accessible à tous !
      🙂

      Belle soirée !
      Marie.

  3. Ping : LES livres à lire pendant la grossesse choisis par des experts - Danse prénatale

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *