Le père noël et l'enfant

Le père noël : OUI à la magie, NON au mensonge !

Lumière de noel

A l’approche de Noël, avec un petit en bas âge, des questions se posent :

Comment allons-nous présenter noël à notre enfant ? Qu’est-ce que l’on a envie de lui faire passer ?
Quelles « traditions » a-t-on envie de faire perdurer ? Quelles sont celles que l’on préférerait voir appartenir au passé ?

C’est donc l’occasion de faire le point sur les valeurs qui sont importantes à nos yeux et les choix qui en découlent.

Il y a quelque temps, mon propre père m’a posé cette question intéressante : “Comment voyez-vous les choses pour le père noël ? Qu’est-ce que vous avez envie de dire à votre fille à ce propos? C’est important que vous nous le partagiez afin que l’on se mette sur la même longueur d’onde et que l’on adapte nos discours si besoin. »
(Oui, il est ouvert d’esprit mon papa, j’ai de la chance 😉 )

L’autre chance que l’on a c’est que notre petite L. est la première de sa génération dans notre famille donc nous avons d’autant plus l’opportunité de faire “à notre guise” vu qu’il n’y a, pour l’instant, pas d’autres enfants à prendre en compte.

Cette question, j’avoue que je ne me l’étais pas posée de moi même. Cependant, en l’entendant, j’ai mesuré que oui, nous allions devoir faire des choix.

En laissant mijoter un peu, deux choses principales sont ressorties :

  • Nous aimons la magie de noël

Dans ma famille, chaque année, “c’est la même chanson”, le même rituel. Même si personne ne croit plus au père noël depuis des années, tout le monde joue le jeu (les plus jeunes de la famille avaient 19 ans quand notre petite est née).
Quel plaisir d’aller poser les cadeaux dans la pénombre devant les chaussons placés dans tout le salon ! Quelle douce exitation de déposer ce qui, nous l’espérons, ravira l’intéressé au petit matin !

Même si nos deux familles avaient des manières de vivre noël totalement différentes, nous, en tant que couple, l’abordons de manière commune.

En ce qui nous concerne, la dimension de l’émerveillement anime notre façon de vivre au quotidien et noël ne saurait y réchapper.

  • La vérité est pour nous une valeur fondamentale

Dans nos vies, la vérité et l’authenticité sont des valeurs auquelles nous tenons énormément.
Etre authentique les uns envers les autres. Parler librement, simplement. Etre vrai, être soi.

Père noël, pour ou contre ?

Le père noël et l'enfant

Personnellement, le père noël ne me pose pas de problème.
J’aime plutôt bien cette idée d’un vieux barbu hors du temps qui, au fin fond du cercle polaire, pense à chaque enfant et concocte des petites surprises à l’aide d’une flopée de lutins et de rennes volants.

L’imaginaire est une qualité merveilleuse qui est au centre de la magie de l’enfance.
Trop souvent, aujourd’hui, on observe qu’il est est moins prégnant et qu’il s’efface doucement au profit des stimulations audiovisuelles.

Pour ma part, j’aimerais que l’imaginaire tienne une part privilégiée dans l’enfance de mes petits.
C’est est une clé, c’est un don. Et le vivre en famille est une façon de voyager ensemble au pays des merveilles.

Imaginaire vs mensonge

Le principe de l’imaginaire c’est de se permettre d’évoquer des choses qui n’existent pas tout en faisant « comme si » cela existait, ne serait ce que l’histoire d’un instant.
« On dirait », « comme si », « on pourrait dire. »
Dans ce registre, tout le monde est d’accord de se laisser porter tout en sachant bien qu’au fond ça n’existe pas.

Faire “comme si”

C’est là qu’est, à mon sens, la clé, notre clé, pour vivre la magie de noël et du père noël sans pour autant être dans le mensonge.
Il est possible de faire « comme si » avec notre enfant tout en lui expliquant que “c’est une histoire que l’on se raconte.”
Cela ne lui gâchera pas son noël.

Est ce que le fait de savoir qu’il n’y a pas une horde d’indien dans le jardin, que sa cabane en palette n’est pas un véritable château fort ou que ses applats de sable ne sont pas des galettes bretonnes empêche notre enfant d’accéder au plaisir de jouer des heures dans le jardin?
Nous, peut être qu’en tant qu’adulte, on a un peu de mal à être convaincu. Mais lui, non.

Un beau mensonge

Certains rétorquerons peut être : « Ok, c’est un mensonge, mais c’est un beau mensonge ! »
Oui, bien sûre, le père noël est un joli mensonge.

Enfin, en général du moins.
N’oublions pas qu’il est souvent tentant pour certains parents d’utiliser le père noël comme moyen de motivation/chantage:
– “Si tu es gentil, peut être que le père t’apportera ceci. »
– “Attention, le père noël n’apporte pas de cadeau aux enfants qui se comportent mal.”

Dans ces cas là, le « joli mensonge » se transforme en outil à morale et à punitions/récompenses. Certes, cela peut s’avérer être un recours tentant face au défi quotidien qu’est le fait d’être parent. Mais nous sentons nous vraiment en cohérence avec nous même quand le père noël devient notre moyen de pression pour amener notre enfant à bien se tenir?

Mais, pour ceux d’entre nous qui n’utilisent pas le pauvre père noël comme moyen de pression éducative? Pour ceux qui parlent juste de la magie du père noël. C’est vrai que, dans ces cas là, c’est plutôt un mensonge pieux et riche d’émerveillement.

Alors, qu’y a t’il de mal à ça?
Et bien rien de « mal » en soit !

Mais il n’en reste pas moins que cela reste un mensonge, une histoire qui nous fera cogiter et stresser au moment de l’entrée en CP.

LE secret du père noel

On tremblera pour tout un ensemble de préoccupations:

«  A quel moment annoncer la nouvelle à notre enfant ? ”
« Surtout, tout faire pour qu’elle ne l’apprenne pas par quelqu’un d’autre! »
« Eviter à tout prix, que ce soit un enfant dans la cour qui lui annonce que cela fait des années que nous, ses parents, on lui dit quelque chose de faux « pour son bien » » .

” Comment lui expliquer, alors qu’elle se sent trahie et désabusée, que, si on lui a menti, c’était par bonne intention? Comment lui faire comprendre que d’habitude on refuse de lui mentir mais que là on a pensé bon de faire une exception?”

On tremblera aussi sûrement quand on lui aura annoncé et qu’elle portera donc  par conséquent le risque d’être l’horrible amie qui dévoile la terrible nouvelle aux autres enfants de la classe: le père noël n’existe pas !

Nombreux sont les adultes autour de moi qui ont pu me partager à quel point cela à été horrible pour eux quand ils ont appris cette terrible réalité ! Bien sûre, tout le monde ne l’a pas mal vécu. Personnellement, je n’ai pas eu le souvenir d’en être choquée, sûrement car mes parents ont du très bien négocier la situation. Mais cela est un risque, on ne peut pas le nier.
Ce risque, c’est celui de faire passer ce message à son enfant:

“Ce en quoi tu cois depuis des années et qui t’émerveille à chaque noël est faux. C’est un mensonge que les adultes racontent aux enfants.
Mais maintenant, tu es grand et tu peux l’entendre.”
C’est le douloureux passage du merveilleux au réel.

Certains d’entre vous, pensent peut être: “Il faut bien qu’il l’apprenne un jour ou l’autre. Tout ne reste pas tout le temps rose, c’est aussi ça l’apprentissage de la réalité.”

Ma vision à moi :

Et si, dès le départ, coexistait le merveilleux et la réalité?

Si, dès le début, on expliquait la réalité à notre enfant et qu’en même temps on prenait plaisir à rêver ensemble.
Si on préparerait des quartiers de clémentines à mettre près du sapin pour les rennes tout en sachant très bien que c’est l’un d’entre nous qui les mangera avant d’aller se coucher en laissant des petits bouts pour faire « comme si » les bêtes étaient passées.
Si, en ouvrant nos cadeaux et en reconnaissant la patte ou l’écriture des auns et des autres, on lançait d’un air complice, en regardant le plafond, « merci mamie-noël, merci cousin noël ».
Est ce que cela enlèverait du merveilleux? Non.
Est ce que cela empêcherait l’enfant d’appréhender la réalité du monde? Non.

Merveilleux et réalité peuvent coexister ! Selon moi, c’est ça la magie de noël !

N’est ce pas suffisamment merveilleux de se dire que l’on s’offre des cadeaux les uns les autres, parce que l’on s’aime et que l’on a eu des attentions personnelles pour chacun?
N’est ce pas en soit pleinement réjouissant de se dire que l’on se retrouve ensemble pour célébrer l’amour, le partage et la famille?

Je pense que si !

Questions plus pragmatiques :

Comment faire avec les « petits copains » qui croient au père noël?

C’est une question qui se pose. Et j’avoue que je ne sais pas exactement comment nous ferons.
Il est fort probable que nous nous appuierons sur nos mêmes valeurs: vérité, communication et respect de l’autre.
Nous lui expliquerons sûrement que “certains enfants croient que le père noël existe pour de vrai. Qu’un jour, leur parents leur expliquerons que c’est un personnage imaginaire mais que, pour l’instant ça serait sûrement difficile à entendre pour eux si on leur apprenait. Que nous, nous avons décidé de lui expliquer dès le départ mais que chaque famille fait les choses à sa façon.”
Et nous croiserons les doigts pour qu’il n’y ait pas trop de copains qui repartent désillusionnés de chez nous ou du moins pas trop tôt.
Si cela arrive malgré tout, nous essayerons de rattraper les choses au mieux avec ces mêmes valeurs qui sont les nôtres.
Et puis, finalement, ce risque, tous les parents le prendront tôt ou tard au moment de dévoiler la vérité à leur enfants.

 

Comment l’expliquer à notre famille ?

Et oui, parce que là on est bien obligé de leur expliquer vu que noël on le vit tout ensemble.
Déjà qu’on essayait d’introduire les notions de « jouets en bois avec peintures non toxiques » pour la liste de nöel de notre petite… Et maintenant, on remet en cause le père noël?

C’est toujours pareil, quand on veut faire différemment on court toujours le risque que l’autre interprète que l’on pense qu’il a mal fait avec ses propres enfants.
“Quoi, tu as proposé des jouets en plastique ancien à tes enfants? Tu veux les saturer en perturbateurs endocriniens? Quoi, tu veux lui faire croire au père noël?”
Non, non, non et non. Ce n’est pas parce que l’on souhaite autre chose pour notre enfant que l’on vient dire que l’autre à mal fait.

Les choix en matière d’éducation sont des sujets sensibles et il faut développer “l’art des pincettes” et du « chacun fait comme il veut » pour évoquer ses propres idées sans offusquer les autres.
D’autant plus que, heurter nos proches, serait à l’opposé de ce qu’on souhaiterait pour noël.
En ce qui me concerne, je n’ai aucun soucis avec la façon dont j’ai vécu noël. Mais au moment de faire un choix, je ne ferais pas le même que mes parents sur ce point là.

Et pour les futurs cousins et cousines, si nos frères décident de faire différemment? Et bien nous verrons bien ! Si nous commençons par faire les choses à partir de la peur et des « et si » nous ne sommes pas rendus!

Si on faisait “comme tout le monde”

Je ne peux me résoudre à adopter un comportement qui ne me parle pas simplement parce que « c’est ce que tout le monde fait ».
Si l’on se pliait tout le temps au mode de fonctionnement de «  mr et mme tout le monde » nous ferions bien des choses différemment!
Mais ce n’est pas « nous » et j’en suis bien heureuse comme ça.

Après, si de votre côté vous faites le choix de « faire croire » au père noël, nous ne vous en voudrons pas. Chacun ses choix! 😉

Vivement noël

Donc, c’est décidé, ce noël, et tout ceux qui suivront nous entrerons ensemble dans un univers merveilleux de joie, de partage et de fabuleuses histoires immaginaires où tout le monde sait que ce sont des histoires et que, au fond, ce qui compte c’est d’être ensemble, d’être heureux et de savoir rêver que l’on soit adulte ou que l’on soit enfant.

Lumière de noël

Et que vive l’enchantement !

Marie.

Partagez l'article
  •  
  •  
  •  
  •  
  • 17
    Partages

2 commentaires sur “Le père noël : OUI à la magie, NON au mensonge !”

  1. Merci Marie,

    C’est très bien écrit et je m’y retrouve quand je lis ton article. On ne m’a jamais fait croire au Père Noël mais ça ne m’a jamais empêcher de passer de bons moments en famille, de parler du Père Noël “comme si” il existait.

    Je dirais même que c’est une fête chrétienne à la base, et même si nous ne le sommes pas, l’important et de partager de bons moments ensemble 😀

    Excellent Noël à toi et à ta famille !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *